Les églises

Paroisse Notre Dame du Cher

Diocèse de Tours, France

L'église Saint Venant de BALLAN-MIRE

L'édifice a été classé à l'inventaire supplémentaire des monuments historiques le 12 avril 1944.

 

La première église de Ballan fut construite en 480 par saint Perpet, elle était entourée d'un cimetière et disparut au XII ème siècle. Sur son emplacement fut édifié à cette époque une nouvelle église de style roman dont la porte s'ouvrait au nord.

 

C'est au XIII ème siècle que la nef fut prolongée et terminée par un massif clocher carré, flanqué d'une tour de défense avec escalier à vis et archères. Le portail en plein cintre à trois rouleaux s'ouvre aujourd'hui à l'ouest.

 

Au XV ème siècle, on construisit une chapelle latérale au sud, qui sert actuellement de transept. Une statue de Michel Colombe représentant sainte Catherine, classée depuis 1907, est visible dans une niche du transept Nord. En 1516, Jacques de Beaune seigneur de Ballan entreprend des travaux portant sur la création de fenêtre de style gothique rayonnant, et la réfection de la voute. De cette époque datent également la création du choeur, des deux absides et de la chapelle nord qui vient équilibrer l'édifice. Enfin, de belles verrière sont installée dans le choeur, dont un calvaire représentant Jacques de Beaune et son épouse Jeanne Ruze.

 

Les anciennes cloches dateraient de 1647. Le clocher datant de 1845, fut détruit par un orage en 1871 et remplacé par un clocher à claire voies qui fut refait en 1979. Il abrite trois cloches datant de 1872 et 1881

 

Dans les chapelles vous pourrez admirer deux tableaux peints par Simon Langlois durant la seconde moitée du XIXème siècle représentant : "la consommation du sacrifice sur la croix" et "la présentation de Jésus au temple"

L'église de DRUYE

L'église paroissiale, dédiée à saint Pierre, est connue dès 1081 (ecclesia S. Petri de Droe) dans le cartulaire de l’abbaye de Noyers, abbaye de laquelle elle relevait ainsi que le Prieuré-cure.

 

Des éléments de maçonnerie en petit appareil subsistent à la base du mur de façade. Pour l'essentiel l'édifice actuel est du 12ème siècle. Il comprend une nef couverte en charpente et un chœur voûté en berceau brisé que prolonge une abside semi-circulaire éclairée de trois fenêtres en plein cintre.

 

 

Au début du 16ème siècle, côté méridional, sont ajoutés un collatéral (disparu), et une chapelle s'ouvrant sur l'extérieur par un porche en charpente. La chapelle est bénite en 1519 par Christophe de Brillac, archevêque de Tours.

 

Le samedi 23 mai 1562 l’église est en partie pillée par une compagnie de Huguenots à cheval qui allait à Chinon. Le lendemain une autre bande, parmi lesquelles se trouve Pierre Bauldré de Savonnières, détruit l’autel et les peintures et pille tout ce qui reste dans l’église.

 

Le clocher, qui masque en partie la façade, est construit au 18ème siècle.

L'église Saint Gervais et Saint Protais de SAVONNIERES

L’église de Savonnières est classée dans son intégralité, monument historique depuis 1973.

Cette église est construite en tuffeau du pays au début du 12ème siècle en s’appuyant sur un bâtiment du 11ème siècle.

Elle est sous le vocable de St Gervais et St Protais

En 1138 l’archevêque Hugues II concède l’église de Savonnières à l’abbaye Toussaint d’Angers. Un prieuré cure est crée avec des religieux de l’ordre de St Augustin.

 

La porte nord construite après 1140 est de style saintongeais, avec une originalité : les sujets sont disposés par deux sur chaque claveau.

Les voûtes dominicales dîtes « angevines » sont du dernier quart du 12ème siècle. Les têtes conjuratoires repoussent les mauvais esprits. Elles sont sept visibles de la rue. Trois sont situées sur la corniche du clocher, les autres par groupe de deux se trouvent aux angles du mur sous la toiture.

L’église est réparée et agrandie à partir de 1812.

 

En 1862 : construction des deux travées sud, abaissement du niveau du sol à son niveau primitif .Ragréage des voûtes et sculpture des grands chapiteaux, laissés bruts depuis le 12ème siècle.

En 1875 : construction des deux absidioles et d’une troisième travée sud.

En 1880 : restauration de l’abside, adjonction de colonnes et mise en peinture.

Un nouvel autel est installé dans l’abside.

 

Les deux vitraux de l’absidiole nord datent de 1875.

Ceux de l’absidiole sud de 1876.

Dans l’abside, les vitraux représentant les martyrs de St Gervais et St Protais ainsi que la fête du ciel datent de 1880.

La rosace ouest représentant St Louis en croisade date de 1885.

Dans la troisième travée sud, la verrière représente St Martin.

Eglise Saint Etienne de VILLANDRY

L'église de Villandry est dédiée à Saint-Étienne, premier martyr. La première chapelle dite de Saint-Roch daterait du V siècle (elle fut détruite vers 1844). Elle est construite à mi-hauteur du coteau, se situe à plus de 300 m du château et s'éloigne de la plaine alluviale du Cher, en dehors de tout risque d'inondation. Par sa physionomie, elle trouve son pendant avec l'église paroissiale de Cormery.

 

Une chapelle rectangulaire de 9m sur 18 est édifiée au XI°siècle. A la fin du XII sont ajoutés le transept et le cœur. La chapelle originelle devient alors la nef de la nouvelle église.

 

Au XIX° siècle, Mme Hainguerlot offre un orgue, les vitraux du chœur, les autels et deux cloches. Une vaste coupole de 6m de diamètre est une rareté architecturale en Touraine. Une large fenêtre gothique est construite grâce à Jean le Breton en 1532. Un vitrail est installé en 1543. Il est d’une grande beauté.

 

Sur la droite du portail, à l’entrée, se trouve une petite estrade, appelée Ambon, où étaient faites les annonces publiques au Moyen-Age.

RESTONS EN CONTACT

Adresse: Maison Paroissiale Le Prieuré

1, Boulevard Léo Lagrange / 37510 BALLAN-MIRE

Téléphone: 02.47.53.00.52.

Pour les obsèques, contactez les pompes funèbres

Courriel: paroissenotredameducher@gmail.com

PERMANENCES

 

Le Mercredi de 10H à 12H

Le Vendredi de 16H à 18H

Le Samedi de 10H à 12H

(hors vacances scolaires)

SUIVEZ-NOUS

2002-2017 © Tous droits réservés à la Paroisse Catholique de Notre dame du Cher, Indre-et-Loire, France